A la découverte du centre du Vietnam

Le Centre du Vietnam est une côte étroite entre le Nord et le Sud, partageant la frontière avec le Laos dans l’Ouest et la mer de l’Est à l’Est.

Cette région, connue pour son climat rigoureux mais aussi par sa population dynamique, témoigne de la civilisation du peuple Cham et de l’histoire mouvementée du pays.

Ses valeurs humaines, culturelles, naturelles et historiques sont reconnues partout dans le monde avec des sites classés comme patrimoine mondial par l’UNESCO: le sanctuaire de My Son, l’ancienne capitale de Hue, le parc national Phong-Nha Ke Bang , l’ancienne ville portuaire Hoi An, …

vietnam1

1 – Zone démilitarisée (DMZ) au Vietnam :

A l’origine, c’était une frontière établie entre le Nord et le Sud du Vietnam en 1945, suite à une entente entre les puissances alliées (les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’URSS) durant la conférence de Potsdam.

Puis en 1954, fin de la guerre d’Indochine, après l’accord de Genève signé par la France et le Vietnam ; une zone démilitarisée provisoire fût érigé du côté du fleuve Ben Hai, marquant la démarcation Nord-Sud jusqu’en 1975, fin de la guerre du Vietnam.

Actuellement, les ruines des bases américaines, les restes d’artilleries lourdes à l’état rouillé pour la plupart ainsi que les tunnels témoignent de l’historique mouvementé de la région. On distingue :

  • Le tunnel Vinh Moc qui a été creusé entre 1965 et 1967, comportant trois niveaux de 12, 15 et 23 mètres de profondeur et s’étendant sur 2 km.
  • Les infrastructures souterraines qui ont été construites dans le but de protéger la population contre les bombes de l’armée américaine: maison, maternité, salle de réunion, …

vietnam2
2 – Le parc nationel de Phong-Nha Ke Bang :

Classé patrimoine mondial par l’UNESCO, le Phong-Nha Ke Bang est situé à Quang Binh, dans le centre du Vietnam, à 500 km au sud de Hanoi, ou 160 km dans le nord de l’ancienne capitale de Hue.

Avec ses 200 000 hectares de montagne calcaire datant de plus de 500 millions d’années, il présente une faune et flore très diversifiée. Pour découvrir l’essentiel des environs, il est fortement recommandé de se mettre aux diverses activités telles que la traversée de la rivière Chay ou encore la visite de Son Doong, plus grande grotte du monde longue de 4 Km et 240 mètres de hauteur.

www.richard-seaman.com

3 – Hue ancienne capitale:

A l’époque de la dynastie des Nguyen qui se situait entre 1802 et 1945, Hue était l’ancienne capitale du Vietnam. Egalement patrimoine mondial de l’UNESCO, elle est fortifiée par une muraille de 600 mètres avec dix portes, dont seulement quatre permettent son accès. Vous pourriez apprécier la beauté de cette cité impériale en passant par quelques monuments tels que la montagne Ngu Binh, les forteresses de Tran Binh Dai et Tran Hai Thanh, le tombeau de l’Empereur Tu Duc, la cité interdite, …

vietnam4

3 – Le sanctuaire de My Son

Construit entre le IVe et le XIIIe siècle, époque du royaume du Champa, le sanctuaire de My Son abrite 70 temples faits de briques et de pierres qui ont été dédiés à l’adoration du dieu hindou « Shiva ».

Depuis la disparition du peuple Cham au 17ème siècle et suite aux bombardements de l’armée américaine, il n’est plus que ruines. Par contre, il a été nommé patrimoine culturel immatériel par l’UNESCO.

4 – L’ancienne ville portuaire de Hoi An :

Petite ville côtière de 300 000 habitants, Hoi An se situe sur la mer du centre du Vietnam. Elle a été nommée ville portuaire internationale en raison d’importants échanges économiques qui s’y déroulaient entre 16ème et 19ème siècle. Dans le temps, les négociants internationaux (chinois, japonais, arabe, portugais, …) sont venus en masse pour conclure du commerce avec les vietnamiens. Et d’un point de vue touristique, elle se distingue par ses architectures reflétant l’ancienne culture de la région du centre.

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.