Beyrouth Partie 2

Le Centre-ville (Downtown) est sans conteste la fierté des beyrouthins. Fréquenté par les touristes essentiellement, il a retrouvé son faste d’antan, lui qui a été si durement touché pendant la guerre. Les visiteurs du monde entier s’y pressent, et surtout ceux du Golfe, qui apprécient les boutiques de luxe, les galeries d’art et les restaurants aux terrasses bondées, où sans exagérer tout est beau, sécurisé et tranquille.  Tout a été rénové dans le style architectural traditionnel.

La mosquée d'Al Hariri place des Martyrs

La mosquée d’Al Hariri place des Martyrs

Achrafié est un quartier résidentiel, traversé par de grandes artères et composé de la place Sassine, haut lieu d’embouteillages ! C’est ici que se trouve l’un des meilleurs centres commerciaux de la ville, l’ABC, qui attire de nombreux libanais. Le charme de ses anciens immeubles et les vieux palais des rues Sursock, Gouraud et Abdel Wahab en font un lieu très apprécié. Il est possible à certains endroits de tomber sur de vieux escaliers qui relient les différents paliers de ce coin construit sur une colline (les escaliers Saint-Nicolas sont les plus célèbres je crois, 202 marches !) et cette impression que le temps s’est arrêté se retrouve dans les jardins parfois abandonnés disséminés un peu partout. Il faut absolument visiter le Musée National qui regroupe quelques uns des trésors archéologiques du pays.

Hamra est plus festif, plus animé. Autrefois on disait qu’il s’agissait des Champs-Élysées libanais, aujourd’hui, c’est là que se mêlent quartier d’affaires, commerçants en tout genre et étudiants, l’université américaine, très réputée, se trouvant non loin (le campus peut se visiter à pied). D’ailleurs le coin ne dort jamais, la fête y est permanente et le lieu est résolument moderne. La rue Bliss regroupe de nombreux snacks, on mange à toute heure et toutes les grandes enseignes sont présentes.

Maison d'Achrafié

Maison d’Achrafié

Enfin si l’on cherche un paysage de carte postale, direction la Corniche, la promenade de 6 kilomètres qui longe le bord de mer, de Ramlet el-Baïda au célèbre Hôtel Saint-Georges. C’est là que se trouve la Grotte aux Pigeons, monument naturel, rochers léchés par les vagues qui figurent en bonne place sur les plus célèbres clichés du pays. On y croise tous les habitants, des familles aux joggeurs en passant par les couples et les bandes d’amis qui viennent y flâner. Le paysage est certes superbe, sur la mer et sur le Mont-Liban, mais c’est aussi l’insouciance qui se dégage du lieu qui attire et plait.

IMG_1335

J’ai pu explorer davantage certains coins et Achrafié ou le Centre-ville méritent chacun un article au moins, c’est pourquoi je ne m’étendrai pas plus sur les différents quartiers de Beyrouth ici mais ce qu’il faut retenir, c’est la liberté et l’ambiance qui se dégage de la capitale reconstruite, pour moi l’une des villes les plus agréables que j’ai pu visiter.

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.