Bohol, Chocolate Hills…

Chocolate Hills sur l’île de Bohol !

A Panglao, il existe Alona Beach qui regroupe en fait un grand nombre d’hôtels et de centres de plongée. Un conseil, éloignez-vous de ces plages qui ne sont pas très jolies et bondées et de ses resorts hors de prix pour trouver un hébergement dans les terres, à 10 minutes de là, bien moins cher et plus agréable. Un autre conseil, profitez d’être à Tagbilaran pour retirer de l’argent, c’est ensuite asses difficile de trouver un DAB sur Panglao.

Comme nous avons prévu de partir faire de la plongée à Palawan dans quelques jours, nous nous sommes mis d’accord pour nous concentrer sur le cœur de l’île et avons délaissé les plages. Mais tous les touristes viennent ici pour découvrir les fonds marins, notamment ceux de Cabilao et d’Anda.

Nous avons posé nos bagages à la Villa Belza, un petit hôtel composé de 7 huttes traditionnelles en nippa, très spacieuses, avec douche et toilettes, et qui entourent une piscine et un jardin superbe. Autant dire que c’est LA bonne adresse du coin ! Les propriétaires sont Yannick et Eva, lui est français, du sud-ouest, il a même peint sur un mur le rocher de la Vierge de Biarritz, elle philippine, elle fait une cuisine délicieuse, surtout le « lechon », le cochon de lait, un régal !

La vue depuis notre chambre, sur Panglao.

Les Chocolate Hills font partie des sites les plus visités du pays. Il s’agit en fait de collines recouvertes d’herbe qui s’étendent à perte de vue. La légende veut que ce soit les restes des larmes d’un géant fou d’amour… Vous aurez le choix entre monter à pied ou en moto. Moi qui suis assez flemmarde, je l’ai fait à pied, et j’ai survécu, donc tout le monde peut y arriver ! Comptez 20 ou 30 minutes, idéal pour profiter du paysage car la route est superbe.

Chcolate Hills, à Bohol!

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.