Dubaï, le désert Partie 2

Le désert de Dubaï

Direction le désert a proprement parlé et là le dépaysement est total. Nous avons la chance de ne pas retrouver d’autres groupes de touristes et donc de faire notre parcours dans les dunes comme bon nous semble. Mais nous croisons plusieurs caravanes non pas de chameaux mais de gros 4×4 à quelques centaines de mètres de nous, preuve encore qu’il n’y a pas grand-chose à faire à Dubaï et que cette sortie est l’une des principales et incontournables. Le conducteur prend volontairement de grosses dunes pour que l’on soit secoué et l’impression d’être dans des montagnes russes n’est pas loin (d’ailleurs ce moment est appelé “cascades dans le désert” sur le dépliant…). Un conseil, pensez bien à ce que vous mangez au petit dej, sous peine d’être malade !

De temps en temps, il arrête le Hummer afin que l’on puisse prendre des photos du désert qui est vraiment joli et s’étend à perte de vue sans aucune pollution visuelle (si ce n’est les autres touristes !). Au loin, comme si c’était fait exprès, des chameaux passent lentement, on ne voit que leurs silhouettes se dessiner à l’horizon, c’est superbe. Notre pilote nous approche d’eux pour une nouvelle séance photo. Cap ensuite sur une sorte de petite oasis créée de toutes pièces où cette fois ils parquent tous les touristes qui ont fait l’excursion aujourd’hui. Le soleil se couche vite mais le spectacle vaut le coup.

coucher de soleil sur Dubaï

Place ensuite aux chants et aux danses, des tapis sont installés sur le sable avec coussins et tables basses pour le repas qui aura lieu plus tard, mais vous pouvez aussi opter pour les tables et banquettes sur le côté. Bien que tout cela fasse très touristique, et vraiment je ne suis fan, il me semble qu’il est impossible de trouver véritablement l’authenticité à Dubaï. Ne pensez pas partir seul dans le désert, ou trouver un conducteur ravi de vous y amener, très honnêtement je pense que ça ne se fait pas, mais peut-être que je me trompe…

Après un peu de repos et un tatouage au henné pour ceux qui souhaitent (fait à la chaîne par une des femmes les moins aimables qu’il m’ait été donné de rencontrer), direction le buffet. On fait la queue, les femmes d’un côté, les hommes de l’autre, chacun avec son assiette. Au menu, couscous, tajines, houmous, taboulé… il y a de la quantité et c’est bon, une bonne surprise après cette journée un peu longue. Entrent ensuite en scène, au milieu de nous, des danseuses du ventre et d’autres, des hommes, dont les robes s’illuminent dans la nuit, appelées Tanoura,. Malheureusement les photos ne sont pas claires, mais le spectacle est joli. Il s’agit de danses lors desquelles on joue avec de grandes jupes qui montent et descendent, s’allument…

Danseuses en plein désert

Retour à l’hôtel vers 22h, le temps de monter profiter de la chaleur sur le toit de l’hôtel et d’apprécier la vue… 

Lumineuse Dubaï

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.