Farniente à Langkawi

Après la frénésie de Kuala Lumpur, place au farniente à Langkawi ! Cet archipel se trouve au nord-ouest de la péninsule et est connu pour ses grands hôtels. Les touristes y sont chaque année plus nombreux mais on m’a dit que l’on peut encore trouver quelques endroits tranquilles.

Pour s’y rendre, c’est très simple ! Il “suffit” d’emprunter un bus et d’être patient ! Le mien partait à 23h pour arriver à 6h du matin. Il  y a toujours la possibilité d’opter pour le train et même l’avion, tout dépend du budget dont on dispose. En effet, sur l’île se trouve un des sept aéroports du pays qui permet de rejoindre Hong Kong, Phuket, Singapour ou même Kuala Lumpur.

Kuala Perlis-27

Arrivée à Kuala Perlis

Heureusement, le bus est très agréable (les fauteuils ont même l’option massage !!), on est loin des voyages aux Philippines sans la clim et au milieu des poulets. Cependant comme souvent, mieux vaut ne pas oublier son sac de couchage ou un bon gros pull, les nuits sont fraiches quand on roule.

Le bus nous dépose à Kuala Perlis, il faut ensuite prendre le ferry pour atteindre Langkawi. Certains de mes amis viennent de l’île de Penang, plus au sud. Ils ont fait 3h de bateau pour arriver à Langkawi, pour un coût d’environ 18€. D’autres ont préféré passer par les terres et ont rejoint en bus Butterworth, Kangar puis la jetée de Kuala Perlis en taxi, pas beaucoup moins cher mais très joli paraît-il. C’est là que je les retrouve, prêtes à découvrir cet archipel qui compte pas moins de 104 îles. Mon but est double: me rapprocher de la Thaïlande, qui est ma prochaine destination, et profiter de jolies plages pour me détendre un peu.

langkawi_pantai_cenang_beach

La jolie plage de Pantai Cenang

J’ai réservé un hôtel avant mon départ pour ne pas être embêtée (50 RM) et j’ai bien fait car au bord de la mer tout est complet. Les plages sont très agréables, je teste celle de Pantai Cenang, très fréquentée par les touristes mais qui offre un large choix de resto et d’animations. Je poursuivrai les jours suivants par celles de Datai Bay (plage privée) et son sable blanc, Pantai Kok à la jolie vue…

DSC01393

la plage de Pantai Kok

L’idéal pour explorer l’île est de louer un scooter. Comme toujours en Asie, il y en a partout et à des prix toujours corrects (30 RM). Pour bien en profiter, comptez une journée voire deux d’autant plus qu’il arrive fréquemment de tomber sur de jolies plages désertes et qu’il serait dommage de ne pas en profiter. Le snorkeling est aussi l’une des activités les plus intéressantes (100 RM la journée).

En sccoter, il y a de nombreuses balades à faire. Des cascades se cachent un peu partout, comme la Seven Wells waterfalls, en haut d’une cinquantaine de marches, vraiment superbe (on peut encore grimper quelques 300 marches pour arriver au sommet, à faire!). Dans la jungle, à voir aussi, Temurun waterfalls où on peut se baigner sous l’oeil curieux des singes. Singes que l’on retrouve d’ailleurs sur la plage de Tengkorak mais vu les mauvais regards qu’ils nous lancent, nous ne nous attardons pas!

La plage de tengkorak et ses singes...

La plage de tengkorak et ses singes…

Retour à l’hôtel car demain, départ pour Satun, en Thaïlande !

 

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.