La Bekaa et Zahlé

Le site de Niha

Le site de Niha

Je reviens d’une petite semaine à vadrouiller dans la région de la Bekaa, de la ville de Zahlé aux mythiques ruines de Baalbek. Des paysages étonnants aux meilleures tables de la ville (Zahlé est considérée par les libanais comme la capitale gastronomique du pays !) ce fut un séjour riche et étonnant lors duquel j’ai encore découvert un nouvel aspect de ce pays décidément passionnant !

Avant toute chose, je préfère vous prévenir, il est assez difficile de rejoindre cette zone en transport en commun. Il vous faudra prendre plusieurs bus ! L’idéal est de louer un véhicule, ou mieux, de vous y faire conduire par un libanais !

Nous avons commencé par nous rendre à Niha, un petit village qui abrite de jolies ruines romaines et qui est connu pour ses deux temples datant du 1er siècle. Il se trouve à moins d’une dizaine de kilomètres de Zahlé. Pour visiter les temples, comptez 2000 LL. Si ces temples sont moins célèbres que ceux de Baalbek, l’un des deux ici est remarquablement conservé et l’on distingue encore une large plateforme ayant probablement servi à des sacrifices, de petits autels et de nombreuses inscriptions gravées. On peut entrer à l’intérieur et emprunter un escalier superbe puis passer une porte menant à une crypte et son plafond voûté. Il ne faut pas hésiter à se balader tout autour du temple et prendre le temps d’observer aussi l’édifice voisin, en moins bon état, et dédié à Hadaranes, le dieu des orages ! Si tous deux se trouvent au cœur du village, il ne faut pas oublier de s’éloigner un peu pour rejoindre le site (gratuit) d’Hosn Niha, surnommée « la forteresse de Niha » et qui se trouve au milieu des vignes. C’est là qu’ont été découverts il y a peu les ruines d’un village, d’une église byzantine et d’une nécropole, très abimés mais à voir même si des fouilles clandestines ont laissé l’endroit presque vide (même les mosaïques ont disparu !). Nous avons pique-niqué ici, l’endroit est très calme et la vue agréable.

Cap ensuite sur Zahlé, où j’ai admiré des tables croulant sous les mezzés du coté du Berdaouni, le fleuve qui traverse la cité. Le vin y est très célèbre aussi, les amateurs ne manqueront pas de se rendre à Ksara, le village juste à côté, où se trouve les caves du domaine du même nom, très réputées au Liban (et depuis 1857 !). La plaine de la Bekaa abrite de nombreux autres vignobles à découvrir au hasard des routes.

Terrasses de restaurants à Zahlé

Terrasses de restaurants à Zahlé

C’est une ville chrétienne dans une zone traditionnellement occupée par le Hezbollah, plutôt prospère, avec une belle architecture et des paysages splendides sur la vallée, la région se trouvant entre deux chaines de montagne, le Mont Liban et l’Anti Liban. Sur les hauteurs de la ville se trouve Notre Dame de Zahlé, haute de 75 mètres et qui comporte une statue de la Vierge assez impressionnante. La vieille ville mérite que l’on s’y attarde ne serait-ce que pour ses superbes maisons bourgeoises reconnaissables à leurs tuiles rouges (la résidence Geha est particulièrement impressionnante). L’endroit est privé mais cela vaut le coup de demander à visiter, parfois c’est accepté ! Vous pourrez alors voir le tunnel qui relie la maison à l’église St Elie et la cour intérieure est superbe. Le souk El Blatt est intéressant.

Non loin du village voisin de Chtaura, la ferme du couvent des Pères Jésuites de Taanayel possède une boutique de produits locaux pas très chers. Les produits laitiers (labné, laban, yaourt) sont à acheter en priorité !

Le fameux Labné !

Le fameux Labné !

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.