Le vieux Manille : Intramuros

 

Intramuros, la cathédrale!

Après avoir arpenté les quartiers alentours, me voici, au terme d’une course en taxi de près de 2h (!!) arrivée à Intramuros, le quartier historique de Manille.

La circulation en ville est un calvaire. Les trajets durent des heures, les bouchons font des kilomètres, les gens conduisent n’importe comment. Et pourtant, bercé par la radio dans le taxi (« Yes ! FM » pour les nostalgiques), on ne voit pas le temps passer et on admire les paysages, on croise des centaines de regards et on capte des instants de vie. Je visite beaucoup avec une amie qui ne résiste pas longtemps à la conduite des taxi-drivers et s’endort pendant tout le trajet, ce qui est assez drôle, mais moi j’aime observer et retenir le maximum de détails. Lorsque je suis arrivée à Intramuros, l’après-midi était déjà bien avancée malheureusement, mais j’ai pu profiter des quelques merveilles qui y restent.

Palais du Gouvernement philippin

Un tour à Intramuros doit obligatoirement se terminer par le coucher de soleil sur la baie, un moment magique rendu encore plus beau grâce, aussi bizarre que cela puisse paraitre, à la pollution de Manille ! Le résultat est à couper le souffle.

C’est ici que vous apprendrez l’histoire de Manille. Le site le plus célèbre d’Intramuros est une ancienne forteresse, envahie successivement par les pirates chinois, l’armée hollandaise, les britanniques, les américains, les japonais, qui connu la seconde guerre mondiale avant d’être finalement détruite par la bataille de Manille. Ses murs ont abrité des bâtiments gouvernementaux, des églises, de belles demeures et de jolies places. Les remparts courraient sur 64 hectares, les étrangers étaient installés dans des quartiers alentours et les chinois parqués dans des sortes de bidonvilles nommés Parian.

Une des nombreuses églises d’Intramuros

Puissant et prospère, il ne reste aujourd’hui de cet endroit que quelques ruines de remparts. Pour se faire une idée de ce qu’a pu être Intramuros avant la guerre, vous pouvez vous rendre au Memorare Manila qui expose des photos avant/après en plein air, à l’angle de General Luna St et Anda St. Commencez par aller chercher un plan au centre d’accueil des visiteurs d’intramuros à l’entrée du  Fort Santiago qui est l’attraction numéro 1. Vous pourrez ensuite marcher le long des remparts, malheureusement assez peu entretenus, et flâner dans Anda St. Les amateurs de golf apprécieront aussi le parcours voisin ! Si vous avez la chance d’être là le soir, où quand la nuit tombe comme nous, c’est-à-dire assez tôt, vous pourrez admirer la tour de l’horloge de l’Hôtel de ville, bien éclairée. Des restes de l’architecture art-déco sont à découvrir au travers du Metropolitan Theater, toujours débout malgré son état. Attardez-vous aussi face à l’église Saint Augustin, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco et construite entre 1587 et 1606. A voir aussi dans le quartier, la cathédrale de Manille, près de la Plaza de Roma, reconstruite en 1951 et tout près vous pourrez encore apercevoir les ruines de l’Ayuntamiento, un édifice majestueux complètement détruit et remplacé par…un parking. La Casa Manila permet d’imaginer à quoi ressemblaient les maisons lors de l’occupation espagnole du pays.

La Casa Manila

Prenez le temps de vous balader à Fort Santiago, qui garde la baie. Autrefois il abritait le siège du gouvernement espagnol mais aujourd’hui c’est un mémorial au héros José Rizal qui avait incité la population à se soulever contre le régime espagnol. Il fut emprisonné ici en 1896 pendant quelques jours avant d’être mené à l’actuel Parc Rizal pour son exécution.  Son corps se trouve dans le monument qui porte son nom. Le Rizal Shrine, au même endroit, expose des objets lui ayant appartenu. Le parc est une bulle d’oxygène dans ce Manille surpeuplé et pollué, et beaucoup de philippins viennent y manger, courir et faire de la musique. Si vous venez tôt le matin, vous pourrez observer les amateurs de Tai chi. Le dimanche, il y a des concerts gratuits dans l’auditorium, dès 18h. C’est aussi dans ce parc que les présidents philippins prêtent serment  et font leur premier discours.

Si vous choisissez de faire un tour en kalesa, les calèches qui arpentent les petites rues autour d’Intramuros, fixez le prix avant de partir, sous peine de le voir changer brutalement à l’arrivée !

Balade en calèche dans le vieux Manille

Il s’agit de mes derniers jours à Manille, je m’envole aujourd’hui pour de nouveaux horizons… Direction Dubaï !

 

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.