Un week-end à Lisbonne: Belem

Le monastère du quartier de Belem

Aujourd’hui je suis partie en direction du quartier historique et plus précisément de Belem. Pour s’y rendre, rien de mieux que le tramway (5,80€ l’aller/retour pour environ 40 minutes de trajet). Il faut absolument consacrer une journée à Belem et aux rives du Tage.  Le nom « Belem » vient de la contraction du mot Bethléem. C’est un lieu chargé d’histoire d’où partaient les caravelles des explorateurs. Entouré par la colline du Restelo, le port est un lieu mythique qui donne envie de parcourir les mers du globe !

L’idéal est de commencer par visiter le musée national des Carosses (l’entrée est gratuite le dimanche si vous arrivez avant 14h, cela vaut donc le coup de se lever tôt même si vous avez passé la soirée précédente à tester les portos de la ville) !

Le cloître du monastère, superbe !

Juste à côté se trouve le Monastère des Hiéronymites, édifié en 1502 par Dom Manuel 1er. Connu aussi sous le nom de Mosteiro dos Jeronimos, ne vous laissez pas abattre par les 14€ qu’il faudra payer à l’entrée, c’est une splendeur. A ce tarif il est possible d’ajouter la visite de la tour de Belem (incontournable), cela vaut le coup de se renseigner !

Le bâtiment a longtemps appartenu à l’ordre de Saint-Jérôme et est l’un des plus beaux témoignages de l’architecture manuéline. La visite commence par l’église, étape indispensable ne serait-ce que pour admirer le tombeau de … Vasco de Gama ! Parmi les autres sarcophages, ceux des rois de la dynastie des Avis.

Ce qui m’a le plus impressionné est sans doute la taille de l’église, une véritable prouesse architecturale de presque 100 mètres de long, possédant 3 nefs et six immenses piliers octogonaux rappelant des palmiers, le tout agrémenté de différents motifs végétaux. Si l’église est une merveille, ce n’est rien à côté du cloître auquel on accède en suivant. Taillé dans le calcaire blond de la Vallée d’Alcantara, il est un havre de paix, absolument magique. Le soleil joue dans les sculptures et les arches, le calme y est roi (où alors nous avons eu de la chance ce jour là qu’il n’y ait presque personne). L’harmonie et le petit air d’orient qui se dégage du site en font un lieu unique dans lequel on pourrait déambuler des heures.

Après avoir parcouru les deux galeries puis être passée par le Coro Alto de l’église (on peut y accéder en empruntant un escalier à côté de la salle capitulaire qui se trouve prêt du cloître), je quitte ce site extraordinaire pour la fameuse tour.

Dans le cloître …

Je la rejoins en passant par une zone piétonne plus ou moins jolie. Inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO, elle est là encore un superbe témoignage de la traditon architecturale manuéline. C’est Fransisco de Arruda qui l’édifia en 1515. On peut la visiter (elle est vide) et découvrir d’anciennes cellules (10€ l’entrée tout de même). Arrêt photo obligatoire à son sommet, jolie vue sur la ville et la mer.

La tour de Belem

En repartant, vous devrez forcement vous arrêter dans la mythique pâtisserie Pasteis de Belem (84 à 92 rue de Belem), un établissement qui sert de délicieux gâteaux et qui a vu défiler tous les grands de ce monde ! Un régal ! Inutile toutefois de chercher la recette, c’est un secret très bien gardé !

Share This Post

Recent Articles

2 Responses to “Un week-end à Lisbonne: Belem”

  1. Laurent says:

    Ça semble assez incroyable comme lieu. Je connais évidemment de nom (mais bon, qui ne connais pas Belem ??) mais pas vraiment d’images associées avant de voir les tiennes. Donc là concrètement, tu es responsable de l’ajout d’un lieu de plus à visiter dans ma “to go list” qui se fait …. de plus en plus longue ;-)

    • Emma says:

      Ah j’en suis ravie! :) Et je vois que tu as déjà parcouru un bon nombre de pays qui me font rêver aussi ! Ma prochaine destination est le Liban , bientôt sur le blog!

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.