Un week-end à Lisbonne : la ville Partie 2

Fin d ‘après-midi sur le château

Le lendemain, je suis partie à la découverte de la ville ancienne par le tramway n°28, le plus mythique de tous ! Il s’agit d’une ligne qui sillonne la ville (il y en a 5 en tout), depuis la place Luis-de-Camoes dans la Bairro Alto jusqu’à la Baixa en passant par le Chiado (l’occasion d’apprécier autrement le théâtre, l’école des beaux-arts, les cafés littéraires) et qui grimpe vers le château Saint-Georges. Les tram jaunes sont ceux qu’il faut prendre si l’on veut vraiment s’imprégner de l’ambiance de la ville, les rouges étant réservés à des circuits touristiques.

 Montez aux ruines du château, un des belvédères qui domine le fleuve et la ville. L’endroit a été bâti au XIVème siècle et accueillit toute la famille royale avant d’être en partie détruit par un séisme en 1755. Au centre, le jardin arboré est un havre de paix. Il faut y aller tôt le matin ou le soir quand le soleil se couche, la vue sur la ville est magique, les derniers rayons illuminent les pierres claires, les paons se baladent et le tumulte de la ville semble loin, très loin. On aperçoit la statue du Cristo Rei (la même que celle de Rio de Janeiro), qui est l’emblème de la ville. Le soir, diner dans les très animés Docas, le fief des noctambules.

Le fameux tramway jaune, n° 28 !

En empruntant ce tramway, on traverse l’Alfama, le quartier populaire de la ville. Maisons délabrées, fontaines et boutiques d’un autre temps nous ramènent dans le passé (c’est d’ailleurs ici qu’est né le fado). Il faut aussi y marcher au hasard, découvrir le labyrinthe de ruelles et tomber sur une église ou un bout de murailles ! Linge qui sèche aux fenêtres, enfants qui jouent dans la rues et mamies qui discutent dehors, tout y est ! On peut aussi s’attarder du côté de la cathédrale, du belvédère de Santa Luzia, visiter le cloîre de Sao Vincente da Fora et profiter du marché aux puces (Feira da Ladra) pour ramener quelques souvenirs.

Joueur de guitare solitaire, un matin

Je termine en évoquant The boutique de sardines, connue dans le monde entier, la Conserveira de Lisboa, un magasin vieux de 80 ans qui propose un nombre incalculable de boites de conserves (sardines, mais aussi maquereaux, thons, poulpes), soigneusement emballées « comme avant » dans un papier marron avec une ficelle pour tenir le tout. Un autre saut dans le temps tout près de la place du Commerce (34 rua dos Bacalheiros), une belle façon de terminer ce voyage magique!

La Conserveira de Lisboa! Vaste choix…

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.