Un week-end sur la Côte d’Azur, Partie 2

Superbe façade sur le Cours Saleya

Nice est une très jolie ville, bien plus grande que ce à quoi je m’attendais. L’idéal est de la découvrir à pied, en cas de fatigue il est toujours possible de prendre le tram qui la traverse ! De Nice j’avais entendu parler du Cours Saleya, sur lequel se trouve le marché aux fleurs et aux puces, remplacés le soir par les terrasses de nombreux restaurants très animés !

Il s’agit en fait de la principale rue piétonne de la vieille ville, très agréable et à deux pas de la longue promenade, la célèbre Promenade des Anglais ! Tout au bout, l’Ancien Château offre une vue superbe sur la mer, le Mont-Boron et la ville : il faut trouver le courage de grimper mais ensuite, c’est probablement l’un des plus beaux panoramas. C’est sur la plage Castel que j’ai posé ma serviette. Il faut savoir que tout le littoral est divisé entre plages publiques et privées sur lesquelles se trouvent des restaurants et où l’on peut louer des matelas, une bonne idée puisque les plages sont principalement constituées de galets. La plage du Castel est orientée plein sud et elle est la plus à l’est. On y accède très facilement. L’eau était encore un peu fraiche mais c’est l’endroit parfait pour admirer la Baie des Anges !  

La Place Masséna de Nice

La promenade mérite sa renommée, elle est superbe ! On y croise joggeurs, cyclistes et familles qui viennent flâner et admirer le paysage. Mon hôtel était idéalement situé, à quelques pas de l’emblématique Place Masséna, animée et colorée, et juste à coté d’une quantité de rues commerçantes et de restaurants. Je me suis dirigée vers l’Opéra du côté de la rue Saint-François de Paule afin de rejoindre le jardin Albert 1er et la superbe avenue de Verdun, mais en ce moment, il y a des travaux ! Du côté du vieux Nice, la Chapelle de la Miséricorde et l’église Sainte-Répararte sur la Place Rossetti sont remarquables. Les amoureux de culture apprécieront le MAMAC, le musée d’art moderne et contemporain de la région, on y trouve une belle collection d’œuvres d’artistes niçois comme Klein et César.

Je ne pouvais pas me permettre de louper le mythique Hôtel Negresco, magique !

Le Negresco

Cap ensuite sur Cannes en passant par l’autoroute pour gagner un peu de temps. La promenade, célèbre Croisette, est là aussi très jolie, bien qu’un peu gâchée par les toits de tôle des restaurants sur la plage. Carlton, Martinez…les célèbres hôtels et les palmiers donnent à la ville un air de festival toute l’année.

Plage cannoise

L’endroit le plus intéressant à mon sens est le quartier du Suquet, au dessus du port. Il a un charme certain et peut faire penser à Montmartre avec ses petites ruelles, ses restaurants aux minuscules terrasses et ses petites boutiques… Tout à fait au bout de la Croisette, on peut aller admirer les nombreux yachts et passer de l’autre côté de la Pointe pour trouver de toutes petites plages.

Le Martinez de Cannes

Pour le retour, je suis passée par les petites routes afin de rejoindre le village de Saint-Paul-De-Vence, superbement préservé et restauré qui fait le bonheur des touristes étrangers amoureux de vieilles pierres. Les petites ruelles sont pleines de charme et fleuries, la vue sur la campagne alentour très jolie et les prix pratiqués dans les restaurants à la hauteur du succès du lieu ! Mais il faut y passer sans hésiter !

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2018 Mon tour du Monde. All rights reserved.