Nouvelle année, nouveaux pays !

Comme je vous le confiais il y a quelques semaines, l’année 2014 s’annonce riche en voyage et commence fort, puisque je me trouve depuis une semaine à nouveau en Asie, en Malaisie plus exactement !

Cela fait plusieurs mois que je prépare ce grand voyage qui va me permettre de découvrir la Thaïlande, le Laos, Bali

Une telle aventure ne se fait pas à la légère, mais comme je l’ai déjà dit, j’aime aussi la spontanéité, avoir le choix sur place de décider de ce que j’ai envie de faire, et si j’ai choisi de commencer par la Malaisie c’est que les globe-trotters rencontrés l’année dernière m’ont affirmé qu’il était plus facile de démarrer par le sud.

Bienvenue à Mersing !

Bienvenue à Mersing !

J’ai donc atterri à Kuala Lumpur la semaine dernière, puis pris un autre vol, direction Mersing qui se trouve dans la province de Johor. Cette petite ville se trouve au bord de la mer et est un lieu incontournable pour tous ceux qui voudraient découvrir Tioman Islands. Ces îles ont la réputation d’offrir des fonds marins exceptionnels, mais le choix en Malaisie est vaste et je me suis longtemps demandée si je devais plutôt opter pour Langkawi. Bien décidée à profiter de jolies plages et d’un large choix d’excursions, c’est en me baladant sur les forums que j’ai découvert cette île. Langkawi regorge de sites naturels, de cascades dignes de “Lost” cachées dans la jungle… Elle a aussi la réputation d’être plus touristique que Tioman. Cette dernière fait partie des 10 plus beaux spots de plongée du monde, mais les déplacements sont réputés plus difficiles.

Je décide pourtant de commencer par celle-ci, et depuis Mersing il suffit d’emprunter un bateau qui fait la liaison toute la journée. La balade dure 2h et à l’arrivée sur l’ABC Beach (Air Batang beach), c’est un superbe paysage de carte postale qui m’attend.

ABC Beach ! Noix de coco et sable doré

ABC Beach ! Noix de coco et sable doré

Première chose à faire, trouver un logement. Pour ce voyage qui va être long, je ne peux pas me permettre de grands hôtels et je dois dire que j’ai aussi envie de repartir pour un périple en sac à dos, c’est donc ravie que je tombe sur YP Chalet, qui propose des chambres tout près de la plage pour 30 RM (soit 6,65€). L’île est réputée très bon marché, mais pour plus de confort il est existe de nombreux autres établissements à des prix toujours intéressants.

Mon objectif étant de faire au plus vite de la plongée, je profite d’un petit “restaurant” juste à côté pour manger un morceau et me lance à la recherche d’un club de snorkeling. Je tombe sur un endroit qui propose des sorties à la journée pour 85 RM (une vingtaine d’euro), ce qui me convient parfaitement, et après avoir passé la soirée à discuter voyage avec des francophones rencontrés sur le bateau, je vais me coucher!

Les journée snorkeling sont rarement privées et je me retrouve avec plusieurs familles à 10h le lendemain, attendant impatiemment le bateau qui va nous faire faire le tour des îles alentours.

 

Bonjour ...

Bonjour …

Comme aux Philippines à Palawan, il est possible de demander certains arrêts précis si l’on a déjà un peu étudié le sujet ou bien de se laisser porter. Premier stop, Coral Beach, un petit îlot recouvert par la végétation qui offre de superbes plages de sable blanc. Les plus aventuriers ont eu la chance de croiser quelques varans de tailles variables alors que sous l’eau, c’est un peu la déception. Même si la fréquentation des lieux n’est pas encore énorme, nous découvrons des coraux morts ou abimés. Quelques bébés requins viennent toutefois nous divertir , puis c’est déjà le moment de partir pour Coral Reef, cette fois-ci en pleine mer. Contrairement à notre journée du côté d’Apo Reef  aux Philippines, où nous sautions du bateau dans une eau qui s’assombrissait très vite en raison des profondeurs ( une situation qui m’a toujours mise mal à l’aise, je n’aime pas ne pas savoir ce qui se trame sous mes palmes), ici l’eau est turquoise et le coin plutôt sympathique.

Nous avons quitté l’île à 10h et il est déjà midi, l’heure de faire un petit arrêt repas sur Salan Beach, dans un resto en bord de mer. Lorsque l’on plonge on ne voit pas le temps passer et nous constatons tous que nous sommes épuisés!

Après le déjeuner, cap sur Monkey Bay, un coin plus sympathique où les coraux et les poissons sont nombreux. J’ai rendez-vous le lendemain avec des français qui ont réservé une journée diving, c’est à dire plongée avec les bouteilles cette fois-ci, ce qui va nous permettre, je l’espère, de tomber sur des espèces plus…impressionnantes!

Monkey Bay bien-sûr ...

Monkey Bay bien-sûr …

Ce matin, le temps est moyen et le courant très fort, et si ce n’est pas la meilleure façon de commencer la journée, nous sommes récompensés par ce qu’offre Sayak Island. Les coraux sont superbes et préservés, nous croisons des tortues et quelques gorgones puis avons le bonheur de nous trouver sur le chemin d’une grande raie tachetée de points bleus. En fin de matinée, il est temps de rentrer, la houle ne s’est pas calmée et la visibilité est amoindrie par le courant.

Ayant prévu de quitter Tioman dans la journée, je ne tarde pas à reprendre le ferry pour Mersing. Sur place, on m’a conseillé de prendre une chambre chez Omar’s Backpacker’s Hostel, qui propose des chambres doubles à 35 RM (environ 8€). Mais il est aussi possible d’opter pour le dortoir (15 RM…3.50€!). A ce prix, il ne faut pas s’attendre à quoi que ce soit, et en effet la chambre est peu confortable. Si le propriétaire est vraiment sympa, la salle de bain l’est beaucoup moins, et j’entends des touristes se plaindre de “bed bugs”, des punaises qui trainent dans les matelas… Visiblement plusieurs choisissent de quitter l’endroit pour trouver une chambre plus loin dans la rue, choix que je fais aussi après quelques conversations toutes plus horribles les unes que les autres!

J’ai prévu le lendemain de partir pour un trek de deux jours dans le Endaurompin State Park, il est l’heure de dormir.

 

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.