Un week-end à Lisbonne: la ville Partie 1

 

Dernier volet de mon escapade à Lisbonne ! Après Belem et Sintra, voila le récit de mon week-end dans la capitale portugaise, un site d’une beauté à couper le souffle plein de charme et qui mêle souvenirs et nouvelles constructions.

La place du Commerce

Car des grues, il y en a plein la ville. On sent qu’elle est définitivement tournée vers la modernité et les boutiques tendances fleurissent un peu partout, sans compter les centaines de restaurants qui accueillent chaque jour les touristes !

J’ai choisi un hôtel situé Avenue da Liberdade, une grande avenue plantée d’arbre et de boutiques de luxe en haut de laquelle se trouve le monument de la Praça do Marquez de Pombal et en bas la Praça dos Restaurados et la gare Estaçao de Caminhos de Ferro do Rossio (d’où je suis partie pour Sintra). L’avenue est longue mais on peut aisément tout faire à pied depuis cet endroit, l’emplacement a donc été idéal. On se retrouve rapidement au cœur de la ville, sur la Praça Dom Pedro IV et en traversant quelques ruelles on arrive sur la place principale, do Comercio, du commerce ! En face, c’est la mer, derrière ce sont de nombreuses boutiques, musées, monuments célèbres et arrêt de bus, métro ou tram, de quoi affronter la ville sans problème !

Fresque dans le quartier de la Baixa, le fado.

Il faut dire que la ville est nichée entre sept collines, sur la rive nord de l’estuaire du Tage. Ici, ça grimpe ! Beaucoup !

J’ai commencé par visiter quelques musées, celui de la fondation Gulbenkian et celui de l’Azulejo, ces céramiques décorées que l’on trouve sur toutes les façades et que j’aime particulièrement. Elles me rappellent Istanbul. On peut choisir de consacrer quelques heures à une croisière sur le Tage, histoire de découvrir la ville autrement. Cap ensuite sur le cœur de Lisbonne et le quartier de la Baixa. Lisbonne est divisée en plusieurs quartiers, très différents, et qui méritent vraiment le détour. Il se trouve entre le Chiado et la colline du château et son nom signifie « ville basse » (prononcer « Baillecha »). Ici, on est encore sur du plat, on profite de l’opportunité pour admirer les façades jaunes et faire ses achats, c’est ici que sont tous les magasins. A faire en semaine et à éviter le week-end, tout y est fermé ! Pour un vendredi c’est donc parfait ! Attention aux pickpockets, ils y sont parait-il nombreux. On y arrive par Restauradores , Rossio (Praça dom Pedro IV) et la Praça da Figueira et l’on termine sur la place du Commerce pour un chocolat chaud, la vue y est superbe.

La gare du Rossio

C’est au Rossio que se trouve la gare (superbe façade)  et la place grouille sans cesse de monde et surtout de skateurs qui se l’accaparent pendant l’après-midi. Le Chiado est une des grandes collines de la vieille ville. Elle se repère facilement, avec les ruines du Carmo à son sommet. Le quartier est vraiment très agréable. Une fois en haut, les terrasses des restaurants offrent de superbes panoramas sur la ville, le château ou encore la Mouraria. La rua du Carmo plaira aux férus de boutiques tendances ou anciennes. Plus haut, la célèbre rue Garrett est à voir mais ne manquez pas de tourner au hasard autour du Carmo, descendez les escaliers du Largo da trindade vers le Rossio, l’endroit est pittoresque à souhait ! Direction ensuite le quartier du Bairro Alto pour une soirée fado ! Il s’agit d’un genre musical typique du pays, un chant mélancolique sur la vie, l’amour, la mort et la nostalgie sur fond de guitarra (un instrument à corde) qui devrait vous arracher quelques larmes si vous abusez du porto ! Le fado est inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité, à ne surtout pas rater !

Share This Post

Recent Articles

Leave a Reply

© 2017 Mon tour du Monde. All rights reserved.